Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 09:46
Midi-Pyrénées : de gueules à la croix de Toulouse d'or. La croix représentée est celle de Toulouse. La croix de Toulouse, également nommée croix occitane, semble avoir des origines très anciennes. Elle s'impose dans le domaine toulousain au début du XIIIe siècle. Elle apparaît sur le sceau de Raymond VI en 1211 et figurera, dès lors, les armes de la ville de Toulouse puis celle du Languedoc, du XIVe au XVIIIe siècle.

Midi-Pyrénées : de gueules à la croix de Toulouse d'or. La croix représentée est celle de Toulouse. La croix de Toulouse, également nommée croix occitane, semble avoir des origines très anciennes. Elle s'impose dans le domaine toulousain au début du XIIIe siècle. Elle apparaît sur le sceau de Raymond VI en 1211 et figurera, dès lors, les armes de la ville de Toulouse puis celle du Languedoc, du XIVe au XVIIIe siècle.

Souvenirs de vacances: Tarn et Aveyron

Comme tous les ans, nous partons découvrir les richesses d'une région et je vous propose ici de nous accompagner virtuellement dans notre voyage. Je vous emmène en Aveyron à la découverte des bastides et d'anciens châteaux forts...

Première escale: le château de Brousse (Aveyron)

Son origine remonte à l'époque carolingienne. De son éperon rocheux, cet immense vaisseau de 150 mètres domine les vallées du Tarn et de l'Alrance. Il devint la propriété de la célèbre famille des Arpajon qui fournit au royaume de France de célèbres personnages.

L'entrée se fait par une sorte de sas creusé à la main. La porte d'entrée est surmonté d'un bel arc ogival. Le chemin de ronde fait 120 mètres et est en parfait état de conservation. On peut observer de nombreuses archères, canonnières, mâchicoulis...et une belle curiosité: une tour à gorge ouverte: ce sont des ouvrages défensifs ouverts vers l'intérieur pour ne pas servir d'abris aux assaillants qui auraient réussi à pénétrer les murailles. Ils sont ainsi facilement pris en joue par les archers repliés dans la basse cour.

vue du chemin de ronde

vue du chemin de ronde

tour à gorge ouverte (extérieur et intérieur)
tour à gorge ouverte (extérieur et intérieur)

tour à gorge ouverte (extérieur et intérieur)

La découverte de poursuit par la visite de la tour du prisonnier, du logis des officiers et du logis seigneurial. Au fur et à mesure, l'architecture change, on passe du féodal à la renaissance, des meurtrières aux fenêtres, du plein cintre à l'ogival...Notre regard s'attardera sur le puits, élément indispensable à la survie en cas de siège; celui-ci récupérait l'eau de la nappe mais aussi des toitures par un système de gouttières. Un pigeonnier atteste de la richesse des lieux. L'élevage des pigeons servait à la correspondance, à la nourriture et aussi à l'engrais pour les cultures...Le four à pain, essentiel lui aussi, était une source de revenus pour le seigneur...jusqu'en 1789 et l'abolition des privilèges. Il est d'ailleurs situé sous le pigeonnier pour que la chaleur favorise la nichée des petits.

pigeonnier et four à pain

pigeonnier et four à pain

vue de la cour

vue de la cour

vue de l'arrière du château

vue de l'arrière du château

Poursuivons avec la visite de l'église dont la toiture en lauze donne un aspect primitif à l'édifice.

Il s'agit de l'église Saint-Jacques, du XVème siècle, édifiée par la volonté de Jean III d'Arpajon et de sa femme, Anne de Bourbon, petite-fille du roi Louis XI. Cela explique la présence des fleurs de lys à l'intérieur...Les clés de voûtes ogivales sont aux armes des Arpajon ainsi que les culots sur lesquels elles reposent.

On accède à l'église en gravissant une vingtaine de marches, pour la plupart situées sous l'abris qu'offre le clocher-tour.

toiture en lauze

toiture en lauze

nef unique, absence de transept

nef unique, absence de transept

clés de voûtesclés de voûtes

clés de voûtes

autel

autel

blason de Sauveterre de Rouergue
blason de Sauveterre de Rouergue

Partons maintenant pour un des plus beau village de France, Sauveterre de Rouergue.

Sauveterre fut fondé par Guillaume de Mâcon, sénéchal de Rouergue, représentant du roi Philippe le Hardi. Sur le modèle des bastides, l'objectif est d'en faire un centre administratif, juridique, artisanal et commercial, et la représentation du pouvoir royal sur la région. En 1280, Philippe le Hardi, par un traité de paréage, y avait affirmé ses droits de suzeraineté. Il s'agit en fait d'une ville nouvelle créée volontairement. Le but étant d'organiser une activité économique en y faisant venir des colons et amener ainsi de l'argent dans les caisses de l'Etat. Ces créations urbaines sont la conséquences du traité de Meaux-Paris en 1229 qui met fin au conflit entre le royaume de France et le comté de Toulouse. Cette bastide est bâtie selon un plan rectangulaire de 200 mètres sur 140 et divisée en 9 îlots. L'îlot central étant la place aux arcades. A chaque quartier correspond une fonction particulière gérée par un consul: administration, éducation, justice, religion.

Place aux arcades
Place aux arcades

Place aux arcades

Souvenirs de vacances: Tarn et Aveyron
Souvenirs de vacances: Tarn et Aveyron
Tout le long de la place, des escaliers mènent aux caves des anciennes boutiques

Tout le long de la place, des escaliers mènent aux caves des anciennes boutiques

L'église Saint-Christophe, bâtie au XIV faisait partie intégrante des remparts et son clocher carré faisait office de tour de guet. Le portail très sobre est orné de trois têtes de consuls. Elle est de style gothique méridional: nef unique sans bas côté, absence de transept. Les différentes chapelles sont logées entre les contreforts, il y a peu de sculptures ornementales...

Tête de consul et clocher
Tête de consul et clocher

Tête de consul et clocher

nef, autel de la crucifixion, chairenef, autel de la crucifixion, chaire

nef, autel de la crucifixion, chaire

Saint Roch et la Vierge
Saint Roch et la Vierge

Saint Roch et la Vierge

clocher vu de la roseraie et croix, fonts baptismaux.
clocher vu de la roseraie et croix, fonts baptismaux.

clocher vu de la roseraie et croix, fonts baptismaux.

Blason de Belcastel
Blason de Belcastel

Pour clôturer cette promenade, je vous emmène dans un autre "plus beau village de France", Belcastel. (infos tirées du site de la mairie)

Lové au fond de la vallée de l’Aveyron, le petit village de Belcastel suit le cours sinueux de la rivière. La réhabilitation du château du XIème et XIIème et XVème siècles par Fernand POUILLON architecte mondialement connu, de 1975 à 1982 qui y mit sa passion et son talent, donna un nouvel essor à ce village en ruine. A son décès il fut enterré dans le petit cimetière de Belcastel, le regard tourné vers son œuvre ultime.

Le Château de Belcastel est une imposante bâtisse médiévale qui fut la demeure de la famille de Saunhac Belcastel, c'est tout d'abord une forteresse construite sur une petite émergence rocheuse située au bord immédiat de l'Aveyron ! Belcastel n'est pas un nid d'aigle, mais ce magnifique château, fondé aux alentours des années 1040, fut achevé au XVe siècle par Alzias de Saunhac, seigneur de Belcastel, qui fit aussi construire l'église du bourg, de l'autre côté d'un pont qui joint les deux rives de l'Aveyron

Souvenirs de vacances: Tarn et AveyronSouvenirs de vacances: Tarn et Aveyron
Souvenirs de vacances: Tarn et AveyronSouvenirs de vacances: Tarn et Aveyron

Partout dans le village, des sculptures d'un artiste local jalonnent les rues pavées. Le village est magnifique.

Sainte Madeleine, église du 15e siècle Comme le pont, l'église fut construite au XVe siècle par le seigneur du village Alzias de Saunhac dont elle renferme en son sein le tombeau, couvert d'un très beau gisant. Le blason de la famille de Saunhac et une statue de Saint Christophe sont classés monuments historiques. Un chemin de croix de style contemporain réalisé par Casimir Ferrer est exposé dans l'église.

Autel et pont traversant l'Aveyron
Autel et pont traversant l'Aveyron

Autel et pont traversant l'Aveyron

nef unique, statue de Saint Christophe
nef unique, statue de Saint Christophe

nef unique, statue de Saint Christophe

Saint Antoine, La Vierge, Sainte Marie-Madeleine, le gisant du seigneur des lieux
Saint Antoine, La Vierge, Sainte Marie-Madeleine, le gisant du seigneur des lieux

Saint Antoine, La Vierge, Sainte Marie-Madeleine, le gisant du seigneur des lieux

Voilà, ainsi se termine cette première escapade en Aveyron. J'espère qu'elle vous aura donné l'envie de la vivre réellement...prochaine escale: Albi!

Partager cet article

Repost 0
Published by Raphael Huertas
commenter cet article

commentaires

Anna 07/08/2015 11:49

Superbes photos et commentaires enrichissants. Merci. Bonne continuation de voyage et RV à la prochaine étape. Meilleures pensées pour toute la famille. Anna, André et Marie

mamie ausone 06/08/2015 10:52

A bientôt janine

mamie ausone 06/08/2015 10:50

les photos donnent vraiment envie d'aller sur place admirer ces paradis conservés.A bientôt. Bises.Janine.