Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

  Clavy-Warby

                                                
  367 habitants.
Lors de la conquête des Gaules, Jules César fixa un avant-poste de défense à l'endroit où se situe le village de Clavy. Au XIVème siècle, les habitant récupérèrent la statue de Saint Mathieu dans les eaux du Thin qui avait été jetée par les habitants de Neufmaison pour se venger de la sécheresse. Mathieu est devenu le saint patron de ce magnifique petit village...






 

Gruyère 60 habitants

 

Charmant petit village avec son église Saint Arnould isolée et surplombant le village.

 

   001  002

 

Eglise Saint Arnould reconstruite en 1847. Les reliques du Saint ont reposé dans l'édifice avant d'être déplacées à Warcq.

 

   003

  

                                004  005

 

Le château...

 

   Gruyère09   Gruyère11

 

    016

Jandun  235 habitants

Sur les traces des diligences ardennaises...

 

Launois-Sur-Vence 561 habitants

Sur les traces des diligences ardennaises...


Neufmaison

Eglise Saint-Matthieu du XIXème siècle.
Ce village était le fief d'un brigand, Guillaume D'Argy, qui rançonnait les convois et se réfugiait ensuite dans son manoir qualifié d'imprenable. Il parait que l'on peut encore en voir les fossés.

Photos: Gérard Luillier

                                     Neufmaison

          

Fichier:Blason Signy-l'Abbaye.svg Signy-L'Abbaye

1339 habitants en 1999

Pour ne pas paraphraser l'excellent site de la commune, je vous invite à aller vous documenter sur le lien suivant:

http://www.signy-abbaye.fr/

 

L'église Saint-Michel date de 1900.

 

                                                128

 

                                126  127

 

                                            130

 

                                            135

 

 132 Un Saint-Roch

 

 133Un vitrail commémorant le sacrifice de nos soldats.

 

                                          134

 

 

 

 

Pour tout savoir sur cette chapelle:

Anecdotes historiques et légendes...

(photo prise sur le site de la commune)

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Blason de thin le MoutierTHIN-LE MOUTIER

Merci à Monsieur Michel PONSART pour m'avoir envoyé tout un descriptif de cette magnifique église.
Je vous laisse le plaisir de le découvrir...

                    L’église de Thin le Moutier

                                                                 **********    

    Nous ignorons la date à laquelle un premier lieu de culte catholique fut construit à Thin. Si, selon le père FULGENCE (1), les premières églises de campagne furent élevées vers l’an 400 ; il est probable que Thin, alors misérable petit village éloigné des routes importantes, dut se contenter longtemps d’un lieu de culte banal pour réunir les néophytes autour d’un missionnaire chargé de diffuser la ¨bonne nouvelle¨
Selon la tradition orale, ce fut sur les ruines d’une ancienne construction romaine qu’un premier sanctuaire fut édifié. Ce premier lieu de culte ne prenant le nom d’église qu’avec la nomination d’un curé résidant et l’adjonction d’un presbytère.

L’évangélisation de CLOVIS par REMY, amorcée lors de leur rencontre à Thin vers l’an 495, reste ancrée dans la tradition du village (cet épisode est rappelé par l’une des fresques de l’allée centrale).

L’église primitive semble remonter au XIIème siècle. Sa construction ne doit pas être séparée de celle du Prieuré bénédictin qui s’y adossa en 959, mais dont l’achèvement se poursuivi au cours du siècle suivant, en raison, ou grâce à la riche abbaye de Mouzon, héritière de Thin.

Si les ruines de l’église primitive et celles du prieuré, encore visible dans le lieu-dit la ¨capucine¨ ne permettent pas d’en définir les contours exacts, elles permettent cependant d’en mesurer du regard l’élégante ampleur.

Pourquoi l’église fut-elle consacrée en 1512(2) alors que sa construction remontait à une époque antérieure ? Nous ne pouvons que conjecturer sur cette anomalie. (Lourdeur administrative, appartenance à l’abbaye de Mouzon ¨Seigneur du village¨) cette question reste sans réponse.

La destruction du prieuré en 1570, lors des guerres de religions et l’annexion de ses biens au séminaire de Reims en 1684 allaient voir des répercussions sur la vie de la paroisse. Confronté à l’usure du temps et à la nécessité d’un agrandissement, lié à l’augmentation de la population, la communauté, fabrique et commune, ne trouva que des solutions boiteuses qui contribuèrent à défigurer l’aspect extérieur de ce grand vaisseau, que les superstructures, encore visible aujourd’hui nous laissent entrevoir.

De reports en démissions la situation de l’ensemble de l’édifice se dégrada jusqu’au 19ème siècle où la commune devenue propriétaire se résolut à démolir l’ensemble et à le reconstruire. Là encore les événements s’en mêlèrent et de l’église prévue, seul le clocher fut terminé en 1869 par l’architecte COUTY, concepteur de nombreuses églises des Ardennes (Chaumont Porcien, Daigny, les Hauts buttés, Neuvizy, Vivier au Court).

Aujourd’hui l’intérieur de l’église étonne encore par une impression d’inachevé en raison de ses vitraux trompe l’œil, de ses peintures défraîchies et de ses esquisses de tableaux dignes d’un meilleur sort. Le petit opuscule rédigé par l’abbé DEFOURNY (3), curé de Thin en 1881, relève scrupuleusement les détails de l’ensemble.

De son passé lointain nous ne pouvons plus qu’admirer l’Edicule de Sainte BELANDE, unique témoin rescapé du prieuré, (puisque la représentation naïve de Saint QUENTIN, statue de bois, en bois polychrome nous a été volée). C’est une tour Eucharistique, l’expression de l’architecture du 12ème siècle (celle de l’église de Thin a été restaurée au 15ème siècle, avant la consécration au 16ème siècle).

Malgré ses imperfections notre église reste accueillante et sa porte vous est toujours ouverte. Peut-être y retrouverez vous la trace des moines noirs et bénéficierez-vous des quarante jours d’indulgence que Robert, Archevêque duc de Reims accordait en certaines occasions à tous visiteurs…

 

 

 

 

1)       Père Fulgence RICHER religieux capucin, auteur de l’abrégé chronologique de l’abbaye de Mouzon.

2)       Voir copie affichée de cet acte à l’entrée de l’église.

3)       Thin le Moutier et son église, récemment réédité.                                                                 Michel PONSART  lundi 1er février 2010

  
 
                       Eglise Saint Quentin                      Thin St Quentin x






































On peut découvrir à l'intérieur de magnifiques fresques.Martyre de St Quentin

                                                                                     Martyre de Saint-Quentin
                                    O vos omnes

                                        Belande coté nord             Berlande
         Capucine

        Chapiteau
                 011 017

 

                 009 007

 

 

 

Malheureusement, l'église de Thin a été le témoin d'un événement tragique qui a eu lieu en 1945 et dont monsieur Michel Ponsart vous relate les faits accompagnés de photos ci-dessous....
Pour visualiser le récit, suivre le lien et descendre jusqu'à Thin-Le-Moutier
Anecdotes historiques et légendes...

Choeur effondréPlaque de l'accid égl Thin 1945











Partager cette page

Repost 0
Published by