Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 20:06
Chers lecteurs,
un événement extraordinaire s'est produit dans nos chères Ardennes. A l'affut de belles couleurs, de jeux de lumières ou même de la faune locale, je fus dérangé par des hurlements barbares, des éclats de voix et des chocs de cuirasses. Prenant mon courage à deux mains et mon appareil photo de la troisième, je me dirigeai donc vers l'origine de ces nuisances sonores.
Un viking rencontré par hasard en compagnie d'un moine défroqué suintant l'hydromel, me dit en langage mi-runique mi-guttural que les légions de César affrontaient les guerriers redoutables d'Ambiorix qui, maîtrisant le terrain sylvestre,  décimaient les légionnaires en les isolant les uns des autres...

 

                         004 003

 

Je me mis donc en chasse, en mode auto-focus et une fois le champ de bataille nettoyé, je me mis à arpenter les chemins menant aux deux camps...

 

                                            011

 

Les guerriers gaulois avaient entreposé leurs armes: lances , qui contrairement à leurs noms, sont des armes de corps à corps, casques ornés de queue de cheval, la meilleure des protections contre un coup de glaive (!),  les pavois ovales en bois pour les guerriers les plus riches ou en osier pour les plus pauvres...

 

                               010

 

Les forgerons sont autant capables de forger les pointes des lances que les bijoux: torques et bracelets.

 

                            019

 

Les meules sont portatives et sont présentent dans chaque foyer. La pierre conique pèse dix kilos. Il faut encore tamiser la farine et recommencer inlassablement...
 En ces temps rudes, la guerre et la mauvaise cervoise font de terribles ravages....
 

                                013

 

 Poursuivant mon chemin, je débouchai sur le camp romain...

 

                               014

 

Les boucliers rectangulaires, comme le reste du matériel, sont fournis dès l'engagement du soldat qui signe pour 20 ans. A lui de moderniser son équipement en fonction du butin et de ses économies. Le casque romain a été "volé" aux gaulois et modernisé: de plus larges protections pour les joues et un espace libre pour les oreilles afin d'entendre distinctement les ordres! La cote de maille, invention gauloise, permettait d'éviter les coups donnés avec le tranchant des glaives (taille) mais pas avec la pointe (estoc). Les plus riches et plus gradés avaient des cuirasses articulées.
 

                  023

 

Les redoutables pilums étaient de facture très  ingénieuses. La pointe de fer était fixée au manche à l'aide de deux chevilles, une en bois tendre et l'autre en bois dur. Une fois lancé, et fiché dans le sol, bouclier ou corps de l'adversaire, la cheville tendre se brisait et le manche basculait sans se détacher...! Ainsi, l'adversaire ne pouvait  le relancer et s'il était fiché dans le bouclier, impossible de maneuvrer...Ingénieux non?
  Ces deux camps étaient surplombés par la majestueuse église sainte-Madeleine datant de 1769.

 

                007

 

                029

 

Le plafond voûté est assez bas. La nef unique mène au choeur orné de quatre vitraux représentant les quatre évangélistes.

 

                     031  032

 

                                030

 

Pour en savoir plus: CANTON de Renwez
 
A ma sortie de l'église, ils avaient tous disparu...

 

                       009

Partager cet article

Repost 0
Published by Raphael Huertas
commenter cet article

commentaires

SCHUURMAN 01/07/2013 09:23


n'ayant pas pu m'y rendre, j'apprécie cette visite, ces explications, ... Bravo