Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2014 3 13 /08 /août /2014 19:34

        Chers lecteurs,

fuyant le temps pluvieux des territoires du nord, nous nous mettons en route pour le sud de la France, à la recherche d'un peu de vitamines "D", vitamines nécessaires  au bon fonctionnement de notre métabolisme...

Nous faisons une première halte à Le Caylard, commune de 446 habitants sur le plateau du Larzac. Sa situation géographique a permis très tôt l'installation de forts romains puis de différents seigneurs médiévaux. L'ancien village est totalement abandonné et en cours de rénovation. les puristes peuvent ressentir une certaine nostalgie en contemplant les ruines de ces habitations où jadis la vie fut présente...

La curiosité de ces fortifications réside en une tour de guet formée par un rocher surplombant la vallée entièrement évidé de l'intérieur!

 

                                        photos raph 011 

 

Certains prêtent cette prouesse aux romains, d'autres situent cette fortification au temps de Charlemagne...

Quand on se promène dans l'ancien village entièrement abandonné et en ruine, on découvre sous un figuier ou derrière un buisson les vestiges d'une vie qui fut bien réelle il y a de nombreux siècles: niches funéraires, oratoires....

 

                photos raph 020

 

Tout en haut, lieu de rassemblement, la chapelle Notre-Dame du Roc Castel:

 

                                     photos raph 017

 

Originaire du XIIème siècle, cette chapelle connut les cultes protestants et catholiques, au hasard des victoires lors des guerres de religion....Le château fut entièrement démantelé en 1628 sur ordre de Richelieu. Dès lors, on y célébra la messe...en latin!

 

                             photos raph 016  photos raph 008

                                                                                                  Vestiges....

                      photos raph 018  photos raph 015

 

                       Blason non identifié  figurant sur l'église             Vue des fortifications sur le plateau du larzac.

 

En redescendant vers la vie bien réelle du nouveau village, la visiteur s'attardera sur le place et y observera

un ancien frêne entièrement sculpté. Jadis, apportant ombres et fraîcheur aux villageois, ce magnifique arbre succomba

aux parasites...ne voulant pas le couper, la commune demanda à un sculpteur de l'immortaliser...

 

                                           photos raph 004

 

Poursuivons notre route vers une des dernières places-fortes Templières en bon état de conservation:

 

la Couvertoirade!

 

Le nom de Cubertoirata apparaît au XIe siècle comme simple mention dans le chartrier de l’abbaye de Gellone (Saint-Guilhem le Désert actuellement).

Les templiers sont présents à La Couvertoirade dès la deuxième moitié du XIIe siècle. Leur implantation en ce lieu est due à la présence de terres cultivables, d’eau pour les hommes comme pour les bêtes, d’un rocher convenant à la construction d’un château et d’une draille venant du Languedoc pour la transhumance.

Le village va se développer au pied de l’église et du château voisin, tous deux construits sur le même rocher. Sur ce Causse les templiers vont poursuivre l’activité agricole de leurs prédécesseurs : culture des céréales panifiables et élevage des ovins pour le lait, la viande et la laine.

Après l’abolition de l’ordre du temple au concile de Vienne de 1312, la commanderie de Sainte-Eulalie dont fait partie la Couvertoirade passe la même année aux mains des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. En 1328 le village compte 135 feux, soit entre 540 et 600 habitants.

C’est dans la deuxième moitié de la guerre de cent ans que le commandeur de Sainte-Eulalie, alors grand prieur de Saint-Gilles, décide de faire fortifier tous les villages de la commanderie. Les murailles enserrant le village seront construites en quatre années seulement, de 1439 à 1442.

(sources:  www.lacouvertoirade.com)

 

 

                    photos raph 032

 

                                        photos raph 033

 

  Un petit village comme on les aime: ruelle pavée, tortueuses, empreintes d'Histoire...

 

                     photos raph 034   photos raph 035

 

                     photos raph 041   photos raph 040

 

Sur de nombreuses portes on pouvait apercevoir la cardabelle ou "fleur du berger", porte bonheur au coeur

comestible de la famille des artichauts. Nous avons eu par la suite la chance d'en voir de vraies dans les Hautes-Alpes...

 

                                   070 

 

  DSC03806  DSC03829

 

 

   DSC03828   photos raph 074

Toutes les cheminées sont recouvertes d'une plaque de lauze et renforcées par un petit rocher posé

verticalement à cause du vent .

 

Approchons nous de la chapelle du village...

 

   photos raph 048  photos raph 051

 

Jouxtant la chapelle, l'ancien cimetière où étaient enterrés les templiers mais aussi les pèlerins

qui arrivaient en ces lieux exténués...Il reste encore quelques stèles discoïdales (ce sont des copies dont les originaux ont été mis à l'abris).

 

                       photos raph 052

 

Les stèles discoïdales sont des monolithes d'assez faible épaisseur, plats, constitués essentiellement d'un disque porté par un pied aux dimensions très variables. Se sont des monuments funéraires médiévaux.

Pénétrons à l'intérieur de la chapelle...

 

                photos raph 054

 

                             photos raph 058  photos raph 067

 

 

                             photos raph 059  photos raph 061

 

 L'église Saint-Christophe a remplacé l'ancienne église paroissiale du XIe siècle, située à l'extérieur du village.
Ce nouvel édifice, en partie creusée dans le rocher au XIVe siècle, participera à la constitution définitive d'un village.
Lors de l'édification des remparts, au XVe siècle, le chevet plat de l'église fera partie entière du rempart. Une tour de défense sera également rajoutée au dessus du chœur, mais devra malheureusement être détruite au 18e siècle représentant un poids trop important pour l'édifice primitif.

 

En quittant ce magnifique village, faites un détour par une merveille de géologie, le cirque de Navacelle:

 

 

                  photos raph 082

Une rivière est à l'origine de cette curiosité, vous pourrez aussi vous y trempez les pieds et profiter des cascades.

 

 

Au retour, passez par Lodève, visitez le palais épiscopal construit en 1734 ainsi que la magnifique cathédrale:

 

 

 

 DSC03854 DSC03853

 

                                photos raph 097   photos raph 098

 

                                photos raph 099   photos raph 109

 

                 photos raph 103

 

La cathédrale Saint Fulcran, du nom de l'évêque de Lodève de 949 à 1006. L'actuelle édifice maintes fois remanié date du XIVème siècle. C'est une merveille d'architechture gothique. Elle comprend une abside polygonale éclairée par neuf fenêtres avec vitraux de 12m de haut datés de 1854.

Le clocher est haut de 57m et a été découronné de ces mâchicoulis en 1632 suite à une révolte des habitants qui s'y étaient retranchés.

 

Cela vous donne-t-il envie de partir?

 

                                                                 photos raph 047 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Raphael Huertas
commenter cet article

commentaires