Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 19:39
Chers lecteurs,
mon blog qui devait se consacrer exclusivement aux églises Ardennaises perd un peu de son objectif principal. Mais comment ne pas vous faire profiter de mon passage dans la belle ville de Trèves...?!
Bienvenue donc à vous dans la plus ancienne ville d'Allemagne...qui vit le jour 1 300 ans avant Rome. Après la conquête de la Gaule par ce "bon vieux Jules", les Trévires, tribu celtique de Moselle , se virent annexés aussi à l'Empire Romain.
En l'an 16 avant JC, l'empereur Auguste, jugeant la position fort stratégique, y fondit une ville: AUGUSTA TREVERORUM.
Pendant près de 400 ans, les empereurs Romains vont s'y succéder, le plus connu étant Constantin, qui se fit baptiser et fit reconnaître le christianisme comme religion d'état.
Plus tard, les évêques et princes-électeurs, en y résidant, marquèrent profondément la ville de leurs empreintes respectives: arts, architecture...  
Marchons donc sur leurs traces.......  
Commençons par l'emblème de la ville, la célèbre "Porta Nigra".

 

                   108

 

C'est la plus grande porte citadine encore conservée en Europe du Nord. Largeur: 36 m!
 Cette porte, rare vestige du mur de fortifications de 6,4 km de long a été nommée "Porte Noire" au Moyen-âge car les blocs de grès clairs avaient pris cette teinte...Les pierres de taille étaient réunies entre-elles par des crampons de fer coulés dans du plomb!
  Une église l'a surmontée du XIème au XIXème, détruite par Napoléon qui voulait un retour aux valeurs romaines...  
En remontant la rue, vous arriverez à la place du marché: vous pourrez y admirer une magnifique fontaine: la Fontaine de Petrus construite en 1595. Elle est surmontée du patron de la ville: St Pierre. Les personnages inférieurs incarnent les 4 vertus cardinales:
                                                      Prudence
                                                      Tempérance
                                                      Force
                                                     Justice
 

                                                      092

 

Face à cette fontaine, un bâtisse imposante construite en 1430, la Steipe, à l'origine maison des fêtes et débit de boissons. Le nom Steipe provient de "Steipen", arcades ouvertes en ogive servant d'appuis au formidable édifice.
 

                                                105 

 

Entre la fontaine et la Steipe, la croix du marché commémore l'octroi du droit de marché en 958 pour la ville. Avant de vous diriger vers la cathédrale, prenez le temps de passer par le portail  de Saint-Gangolf.

 

                                              082

 

Ce portail vous mène à l'église du même nom, fondée au Xème, rénovée de nombreuses fois. L'imposant clocher a aussi servi de beffroi:

 

                                        079

 

                            084 088

 

  086 087

                             mise au tombeau                                                        Pietà
  Revenez sur vos pas et dirigez-vous vers la cathédrale. levez bien les yeux car toutes les façades sont ornées de statues, c'est réellement magnifique.
       036 035 037

 

Nous ne nous arrêtons pas encore à cet édifice exceptionnel. Soyez patients. Remontons un peu plus le temps.

 

007

 

Le bâtiment en briques rouges est l'ancienne salle du trône de Constantin. Il y accueillait les visiteurs importants et y rendait aussi la justice. Il est de nos jour un temple protestant depuis 1856.
Le magnifique bâtiment qui le jouxte est le palais des princes-électeurs, chef-d'oeuvre du baroque allemand.
 

                                                  020

 

Mais revenons à la basilique...

 

                                018 011

                                                                                                                    plafond à caissons

                                                  017

   Epaisseur des murs: 2,70m. Longueur 67 m. Largeur 27 m et hauteur 30 m.
Autrefois, les murs étaient somptueusement décorés avec des plaques de marbre, des mosaïques en or. La totalité du sol en marbre noir et blanc était chauffé par le bas (hypocauste), ancètre de notre chauffage au sol!
 

                      014

 

Les marques sur les murs témoignent des éléments de fixation des éléments décoratifs.
Quand les romains voulaient se distraire, ils se rendaient au cirque ou amphithéâtre. Cette arène ovale date de l'an 100. Dimensions: 70 x 50m. Capacité: 18 000 spectateurs. On se laissait divertir par les combats de gladiateurs. Le cirque fait partie intégrante des fortifications.

 

                   024

 

 021 l'entrée des gladiateurs.
  Une cave a été creusée pour permettre la création des effets spéciaux pendant des représentations, on y voit encore les traces de l'imposant treuil:

 

  028

 

Les romains ont dû créer un égout pour permettre l'évacuation des eaux de pluie.

 

 027

 

Les portes d'accès pour les spectateurs étaient appelées les "vomitoirs", car la foule qui s'en échappait donnait l'impression de sortir d'une bouche:

 

 025

 

Avec Constantin, les combats prirent fin. Au Moyen-âge, il fut même utilisé pour cultiver la vigne...
Allez, on y va....Direction la cathédrale....

  041

 

Ce qui saute aux yeux, c'est la différence des styles: roman et gothique. Rien de mieux pour en expliquer les différences: fenêtre plein cintre pour la cathédrale, fenêtres en ogive pour l'église qui la jouxte. On distingue que les dernières fenêtres de la plus haute tour sont de style gothique.
 Autre particularité, la présence d'une abside sur le portail occidental. Cette architecture saillante en demi-cercle était fréquente chez les romains, elle a été reprise par les chrétiens dans la construction des édifices religieux et termine le choeur, généralement orienté vers l'est.
Le drapeau jaune et blanc représente les couleurs de la papauté.
 Pénétrons à l'intérieur...

 

                    049

 

                                           

 

                                                    067

Vue sur la nef centrale de 16 mètres de large.
On aperçoit les puissants piliers de croisée cruciformes qui s'élèvent majestueusement pour supporter les arcs des voûtes gothiques.

 

                                               075

 

La voûte élancée de la nef contraste avec le choeur oriental sombre et voûté d'arcs en plein cintre.
Dans la pénombre, on aperçoit la chapelle de la Sainte Tunique, au-dessus de laquelle s'élève la façade de marbre avec sa percée bordée de nuages.

 

                                         070

 

A l'opposé, le choeur occidental et son plafond en stuc blanc représentant l'Assomption de la Mère de Dieu sur un fond bleu marine.

 

  048 044

 

                    047

 

                                              055

 

De nombreux tombeaux de princes-électeurs ornent les piliers monumentaux.

 

                           052  053

 

                           056  057

 

                           058  060

 

                                   051

 

Voici la crypte de Maternus, du nom d'un ancien évêque du XIème, devenue depuis 1974 lieu de sépulture des évêques. Elle est située devant le mur ouest.

 

              062.JPG

 

Vue de la crypte de Sainte-Hélène:

 

             063.JPG

 

Le cloître étant en réfection, je n'ai pas pu y faire de photos. C'est l'occasion d'y aller...

 

Avant de vous quitter, je vous emmène visiter l'église Liebfrauen, située directement à côté de la cathédrale. L'édifice est circulaire, monumental, en référence aux églises françaises, et en particulier à la cathédrale de Reims. Quatre nefs en croix partent du centre de l'église. Le plan ressemble ainsi à une rose, symbole mystique de Marie. Le toit est plat, la façade ornée de fenêtres des deux styles.

 

                                           038

 

                           095 098

 

                                    099

 

                            101  102

 

N'oubliez pas le guide!

Partager cet article

Repost 0
Published by Raphael Huertas
commenter cet article

commentaires

Joséphine 16/04/2013 10:59


Magnifique visite "extra-muros" (puisque tu sors des Ardennes ).


Tu nous fais découvrir des sites enchanteurs . Merci à toi!

Raphael Huertas 16/04/2013 12:45



salut Joséphine!


content d'avoir de tes nouvelles! Si tu passes par le 08, n'hésite pas!