Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 21:01

 Remontant aux origines mêmes du christianisme en Gaule, l'édifice fut conçu pour abriter la dépouille de Saint Denis, martyrisé au milieu du IIIème siècle, lors de sa tentative d'évangélisation de Parisii avec deux compagnons, le prêtre Eleuthère et le diacre Rustique.

Ce site devint ensuite, jusqu'à la révolution, un des principaux centre monastique du royaume.

Saint-Denis, patron des rois de France et donc de la nation tout entière, fut choisi pour veiller sur le repos éternel des souverains...

 

           077    078

 

 

           094    095

                                                                             arc-boutant

 

 

 

La façade et le chevet (extrémité du choeur) appartiennent au XIIème siècle. Le transept et la nef, tous deux élevés au XIIIème marquent l'aboutissement des recherches achitecturales gothiques par la suppression des parois au profit d'immenses surfaces vitrées. ( D'après les notes de Philippe Plagnieux)

 

                                     088

 

 

                      080

 

Voici le portail central montrant le jugement dernier avec au tympan le Christ juge, les apôtres et les anges portant les instruments de la Passion. Les voussures du portail sont ornées des vieillards de l'Apocalypse.

 

                       079

 

Le portail sud montre la dernière communion en prison de Denis et de ses deux compagnons, la veille de leur martyr.

En bas de la photo, on peut apercevoir dans des médaillons les travaux des mois.

 

En avant pour la visite...

 

Commençons par la crypte où auraient été ensevelis Denis décapité et ses compagnons.

 

                 142

 

Cette crypte est placée sous la croisée du transept. Aux origines, un déambulatoire permettait aux pélerins de circuler autour.

Au fil des siècles, il a fallu trouver de la place pour les nouveaux défunts, la nef et le choeur commençant à être saturés, la crypte se trouva réaménagée, notamment pour les Bourbons.

Henri IV et ses enfants Gaston et Philippe d'Orléans, sa femme Marie de Médicis, Louis XIII, XIV......

 

  122   124

 

                            127 128

 

 Dans le choeur, je fus subjugué par le nombre important de gisants. Au fur et à mesure des siècles, les mentalités ont changé: au départ, seuls les rois de France ont pu y être enterrés, puis les reines ont fait leur apparition, ainsi que les enfants qui n'avaient pas régné. Certains, comme Du Guesclin ou d'autres connétables ont eu droit à leurs places d'honneur pour services rendus.

 

                   112

 

                  Le célèbre Bertrand Du  Guesclin, seul gisant en habits de guerre avec Robert d'Artois (les amateurs des rois maudits reconnaîtront) 

 

On peut apercevoir aussi de nombreuses urnes funéraires où étéient placés les viscères, coeur ,des défunts. Car le corps du roi dès sa mort subissait de nombreuses opérations: éventré, éviscéré, parfois bouilli pour en détacher la chair des os....

Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI, avait ordonné que son corps fût inhumé dans son intégrité sans qu'aucune incision n'y soit pratiquée...

 

Un monument funéraire m'a impressionné plus que les autres: celui d'Henry II et de Catherine de Médicis:

A l'intérieur, les corps paraissent endormis dans la mort avec les marques de souffrance et de convulsions...mais au sommet, on les admire agenouillés, en habits de sacre, évoquant la vie glorieuse dans l'éternité. Le roi porte la main à son coeur, rappelant sa foi en la religion catholique, en cette période de querelle religieuse....

 

                                 162

 

Place à un petit trombinoscope....

 

 101 François Ier et Claude de France.

 

 106 Charles Martel (au fond) et Clovis II

 

107 Philippe IV le Bel

 

144 Pépin le Bref et Berthe au grand pied (1er plan)

 

148 Louis XVI et Marie-Antoinette

 

158 Clovis

 

159 Henri II et Catherine de Médicis.

 

Il y a tant à dire...j'espère que cela vous a donné envie d'y aller.

En attendant, voici une visite virtuelle...

http://www.youtube.com/watch?v=EM9yZ7BPVyY&feature=plcp

 

                                                  130

 

 

 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Raphael Huertas
commenter cet article

commentaires